Clicky

Guide d'achat, avis & Comparatif du slackine. A savoir avant d'acheter

Tout savoir sur le Slackline – Guide d’achat et comparatif !

Vous vous demandez ce comment s’appelle cette pratique qui consiste à relier deux surfaces (généralement deux tronc d’arbres) entre elles par une sorte de cable pour pouvoir ensuite marcher dessus ou même y faire des figures ? On vous présente le SLACKLINE

Le slackline c’est quoi ?

le vrai slacklineC’est cette nouvelle discipline que l’on voit en général apparaitre au début des beaux jours et qui est pratiqué par de plus en plus de monde. En général on sort son slackline comme cela lors d’un pic-nique à la campagne avec des amis ou dans son jardin. C’est un peu comme une poutre de gymnastique mais en plus pratique car le slackline peut

  • S’accrocher de partout.
  • Ne prend pas de place lorsqu’il est rangé.
  • Peut se régler de la longueur de le la souplesse que vous voulez

 

D’où ça vient ?

origine slacklineL’origine du mot, bon ça s’est facile. Ceux qui parle anglais savent que slack = mou / line = ligne. Si on traduit en Français on pourrait donc parler de “la ligne molle”. Mais bon ça sonne quand même beaucoup mieux en Anglais !

Le slackline existe depuis les années 1980 et vient de la Californie. Plus exactement du part naturel du Yosemite. C’est au pied de The Nose (cf photo) que les grimpeurs ont eu l’idée d’utiliser leur excès de sangles en les tendants entre deux points d’ancrage. Le premier “vrai slackliner” est le grimpeur Américain que les gens surnomment Chongo !

D’ailleurs la figure “Chongo Start” qui consiste a se lever sur son slackline vient justement de là.

 

Environ 5 ans plus tard, les grimpeurs ont voulus aller plus loin en tendant la sangle au-dessus du vide. C’est au ’Lost Arrow Spire’ que le slackline extreme a commencé. Ce spot est d’ailleurs un spot qui reste aujourd’hui mythique ! On vous met la photo ci-dessous si vous n’avez pas froid aux yeux !

Lost Arrow Spire

 

Et aujourd’hui ?

Le slackline est devenu une pratique comme un sport courant. Des marques ont conçues des sangles spéciales qui ont une largeur allant de 19mm à 5cm. Elles proposent à la fois plus de sécurité tout en étant plus pratique. Certaines sangles sont plates, d’autres tubulaires, il y en a pour tous les goûts.

Quelle est la différence entre une sangle tubulaire et une sangle creuse ?

La sangle tubulaire est creuse et forme un tube quand on la pince. Elle est aussi plus élastique que la sangle plate.

Pour ma part, je recommande le pack Ultrasport (disponible ici).

Mon avis sur le pack slackline Ultrasport ?

  • Très complet. Rien besoin d’ajouter
  • Le rapport qualité / prix est relativement bon !
  • Présence de protection pour les arbres ! Si on évite de les abimer au passage c’est quand même mieux non ?

meilleur pack slackline

Commandez

Pour qui ?

Parmi les slackliners on retrouve beaucoup de férus d’escalade comme on l’a déjà vu mais c’est aussi un sport souvent très apprécié par ceux qui pratiquent aussi le longboard, le snowboard ou la gymnastique. Ce ‘’nouveau’’ sport est un excellent exercice pour travailler son équilibre et pourquoi pas vaincre sa peur du vide.

L’éthique de la slackline repose sur le moment présent. On fait de la slackline avec ses amis ou en famille, c’est avant tout une expérience que l’on partage ensemble, le tout dans la bonne humeur et en sécurité.

 

Les différentes variantes du Slackline ?

  • La shortline

shortline extreme

C’est la manière la plus simple et la plus facile pour s’initier. C’est aussi la pratique la plus connue. En shortline, la sangle va de 7 à 15m et est placée entre 30 et 60cm de hauteur.

Bon ici on n’est pas encore dans la sensation extrême c’est sûr. Mais ce n’est que petit à petit que l’oiseau fait son nid non ? Le shortline est donc l’étape de base. Le passage obligé pour commencer. C’est ici que vous apprendrez les bases avant d’aller plus loin ! Le fait de se lever n’est pas un excercice aussi facile qui n’y parait et je vous parle pas du réflex que tous les débutants ont : regardez ces pieds ! Or la meilleure chose à faire est de fixer un point à l’horizon pour garder l’équilibre.

  • La Trickline

La trickline c’est une autre variante du slackline. Ici la sangle est très tendue et très courte ! Le but ? Faire des figures dynamiques et statiques !

  • Le Jumpline

Le Jumpline est un variante qui se rapproche pas mal du trickline que l’on vient de voir juste au dessus. Le jumpline se pratique sur une slackline d’une largeur de 5 cm. Ici le slackline est assez mou afin de pouvoir faire un “effet trampoline”. Les contests de Jumpline sont d’ailleurs très impressionnants !

  • La longline

Comme son nom l’indique la longline sous entend que l’on va faire une ligne relativement longue ! En général c’est pas moins de 30m et la longline peut même dépasser les 100 m de long ! Il faut sous ligner ici que plus la slackline est longue et plus l’équilibre est dur ! En plus de la longueur, il faut aussi penser à la hauteur car il faudra prendre en compte le poids du slackeur lorsque ce dernier sera au milieu. Bref, les longliners sont souvent des slackliners confirmés !

  • La highline

highline beau gosse

La highline (ligne haute en Français) c’est une discipline qui consiste à tendre la slackline relativement haute ! (plus de 5m de haut en généra). Je précise que pour pratiquer le slackline highline, il vous faudra bien évidemment vous équiper du matériel de sécurité (baudrier, leashfall, élingues,…).

Et d’ailleurs niveau Highlines nous les frenchys on est plutôt pas mal :

  1. 2006 : La première highline connue a avoir été posée était en Savoie !
  2. 2007 : Ouverture de la highline la plus connue est celle du “Ripson Gap” et se situe en Haute Savoie.
  3. Le film ‘’The flight of the frenchies’’

Ici on maitrise sa peur du vide. On ne recommande bien sûr à personne de le faire mais des highliners comme Trancède n’ont qu’un parachute de base jump en cas de protection. Les plus furieux quand à eux se font la ligne en free solo. C’est à dire avec strictement aucune protection.

 

  • La waterline

waterline slackline

La waterline (ligne d’eau). Le principe est de tendre sa slackline au dessus d’un point d’eau. Cela donne un coté un peu plus ‘bon enfant’ car si on tombe forcément, c’est dans l’eau. En général c’est souvent l’été au dessus d’un petit lac. Attention quand même que le point d’eau soit assez profond et ne comporte pas de cailloux ou autre obstacles qui pourrait être dangereuse et qu’on ne vois pas à la surface !

 

  • La blindline

Bon la blindline c’est pas pour tout de suite je vous préviens. Ici c’est pour les pro. Le principe est très simple mais le degré de difficulté est très élevé aussi. Pour le blindline, (blind = aveugle) c’est donc ici en aveugle que vous devez faire du slackline. C’est un excellent entraiment pour la long comme la highline car ici on se recentre a 100% sur son corps et l’équilibre n’a jamais été aussi importante.